31/03/2014

Sculpture du "Musée des Confluences", Lyon, France

Voici une superbe sculpture appartenant aux collections du musée des Confluences de Lyon :

musee des confluences 01.jpg

 

FICHE SIGNALETIQUE :

Inventaire : 60005211

Mode d'entrée : achat, 1992 (Patrick Girard)

Appellation : personnage debout

Provenance : Népal ; région occidentale ?

Date : avant 1968–69 (v. ci-dessous)

Matériaux et techniques : bois, noir de fumée

 Dimensions : 53,8 x 14 x 7,3 cm

 Description : Statuette anthropomorphe en bois, représentant un personnage masculin (moustaches recourbées) en position hiératique : debout, bras le long du corps, jambes légèrement fléchies. Les pieds ne sont pas représentés ; les jambes se prolongent en une base rectangulaire. Bois raviné sur toute sa surface (notamment au sommet de la tête) et partiellement recouvert de lichens. Point noir au milieu du front, correspondant sans doute à la trace d'un tilaka (marque dévotionnelle).

 La surface plate du torse porte une inscription commémorative de 8 lignes en écriture "devan!gar" .

 

Les caractères, gravés et noircis, suivent le ravinement du bois et recouvrent parfois les lichens :

 l'inscription a peut-être été réalisée dans un second temps.

 

Cachet de cire rouge : autorisation d'exportation délivrée par le Département de l'Archéologie du Népal

 

Utilisation : Diverses ethnies rurales du Népal (notamment de l'Ouest) sculptent des effigies

 commémoratives en rapport avec leurs croyances religieuses (hindouisme populaire) et leurs pratiques

 shamaniques. La présence d'une inscription est exceptionnelle mais son déchiffrement reste difficile.

 La statuette pourrait représenter le défunt (Ru)nasyi Dhari, de la caste des damai (musiciens-tailleurs),

 dont l'effigie aurait été installée par un proche dans la «forêt de Jari!» (à moins qu'il ne s'agisse du lieu du décès). Quoiqu'il en soit, la statuette était manifestement placée à l'extérieur (érosion, lichens). En outre,

 l'examen des traces de sciure à sa base laisse supposer qu'elle possédait jadis un tenon, peut-être destiné à la

 ficher dans le sol. Quant à la date indiquée, elle peut faire référence au décès, à la création et/ou mise en

 place de la statuette ou à la réalisation postérieure de l'inscription elle-même.

 

 

musee des confluences 2.jpg

 

10:38 Écrit par David Van der Elst | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.